IMG_2279

Je viens de finir le livre Exquise Planète de Pierre Bordage, Jean-Paul Demoule, Roland Lehoucq et Jean-Sébastian Steyer. 4e de couverture tirée du site de l'éditeur:

On connaît le jeu du « cadavre exquis », qui consiste à faire un dessin, puis à plier la feuille en n’en laissant dépasser qu’un fragment, à partir duquel le joueur suivant improvise son propre dessin... Les quatre auteurs de ce livre, en reprenant le principe, l’ont adapté à la description d’une planète plausible et des diverses formes de vie susceptibles d’y apparaître et de s’y développer. Quelle espèce extraterrestre le hasard et les lois de l’évolution vont-ils produire ? 

Cette « exquise planète », inventée en restant autant que faire se peut dans le champ du possible par un astrophysicien, un paléontologue et un archéologue, ne ressemble guère à la Terre, si ce n’est par l’inépuisable inventivité de ses espèces, et pourtant elle aurait pu être la nôtre si le hasard en avait décidé ainsi. Et elle prend un relief bien particulier quand un écrivain de science-fiction, Pierre Bordage, prenant le relais final, vient enrichir les descriptions scientifiques et factuelles d’un souffle épique qui efface la frontière commodément tracée entre science et fiction. 

Pierre Bordage, auteur de science-fiction, s’intéresse à tous les genres du domaine. Spécialiste du « space opera » (Les Guerriers du silence, Abzalon, Griots célestes), il ne néglige ni le « postapocalyptique » (Le Feu de Dieu), ni la « fantasy historique » (L’Enjomineur), l’anticipation (Wang), l’uchronie (cycle de Ceux qui sauront) ou la « fantaisie » (Les Fables de l’Humpur).
Jean-Paul Demoule, archéologue, professeur de protohistoire européenne à l’université Paris-I et membre de l’Institut universitaire de France, a présidé l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont On a retrouvé l’histoire de France.
Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA dans le domaine de la topologie cosmique, s’est fait une spécialité de vulgariser la science à partir d’ouvrages de fiction (La Science-Fiction sous les feux de la science, D’où viennent les pouvoirs de Superman ?). Il tient la rubrique « Scientifiction » dans la revueBifrost.
Jean-Sébastien Steyer, paléontologue au CNRS rattaché au Muséum national d’histoire naturelle, signe des rubriques liant la science et l’imaginaire dans les revues Pour la science et Espèces. Il est l’auteur de La Terre avant les dinosaures. 

Mon avis ? Assez sympa, quand les scientifiques essaient de faire de l'humour ça peut être marrant. Cela dit, même si c'est vulgarisé certains points scientifiques sont assez complexes, surtout dans la 1re partie. La 2e partie est sympa, avec des bons jeux de mot et assez fluide à lire. La 3e partie est la moins intéressante selon moi, moins inventive et beaucoup trop centré sur l'histoire de notre planète, un développement plus poussé de la civilisation de la nouvelle planète serait plus intéressant. La 4e, forcément pour la fan de SF que je suis, ma préférée. 

Très bon livre qui cela dit aurait eu du mérite à être moins centré sur la Terre, ils auraient pu aller plus loin, ça aurait été plus sympa selon moi de vraiment créer un nouveau monde sans y mêler la Terre. Ça reste quand même une belle lecture.