arckon

Après L'Élève du Philosophe et Le Septième Cheval, il me tardait de lire L'Épée de l'Arckon, le livre 1 de la série Shader, afin de savoir ce qui attendait notre héros. C'est récemment chose faite, mais avant de donner mon avis, la quatrième de couverture :

Un homme de prière destiné au combat.

Deacon Shader est plein de contradictions. Formé pour la sainteté, il est également le guerrier le plus mortel de sa génération.

Quand la peste frappe le cœur de la ville de Sarum et que l'Abbaye de Pardès est attaquée par une armée de morts-vivants, Shader est projeté sur la ligne de front d'un conflit vieux comme le monde.

Les fragments éparpillés de l'artefact qui avait condamné l'ancien monde, restés cachés pendant près d'un millénaire, refont surface et un ancien ennemi vient les réclamer.

Des armées croisent le fer, de la magie noire est invoquée et une science destructrice menace de défaire toute la création.

C'est le temps du Déliement pour lequel Shader a été préparé depuis son enfance. C'est un temps qui testera les limites de sa foi.

L'aventure commence avec le tournoi pour l'Épée de l'Arckon et se poursuit en Sahul, à l'autre bout du monde. L'histoire est très bien ficelée, des rebondissements et des tournures inattendus, j'ai devoré le livre, bien écrit, palpitant, et la fin... Oh je n'en dis pas plus, mais, wow, il me tarde de lire le livre 2 ! Alors, avis aux amateurs de fantasy, si vous aimez les univers parrallèles, les combats épiques, les morts-vivants, l'humour et la magie, vous devriez aimer ce livre.