06 décembre 2014

Exquise Planète

IMG_2279

Je viens de finir le livre Exquise Planète de Pierre Bordage, Jean-Paul Demoule, Roland Lehoucq et Jean-Sébastian Steyer. 4e de couverture tirée du site de l'éditeur:

On connaît le jeu du « cadavre exquis », qui consiste à faire un dessin, puis à plier la feuille en n’en laissant dépasser qu’un fragment, à partir duquel le joueur suivant improvise son propre dessin... Les quatre auteurs de ce livre, en reprenant le principe, l’ont adapté à la description d’une planète plausible et des diverses formes de vie susceptibles d’y apparaître et de s’y développer. Quelle espèce extraterrestre le hasard et les lois de l’évolution vont-ils produire ? 

Cette « exquise planète », inventée en restant autant que faire se peut dans le champ du possible par un astrophysicien, un paléontologue et un archéologue, ne ressemble guère à la Terre, si ce n’est par l’inépuisable inventivité de ses espèces, et pourtant elle aurait pu être la nôtre si le hasard en avait décidé ainsi. Et elle prend un relief bien particulier quand un écrivain de science-fiction, Pierre Bordage, prenant le relais final, vient enrichir les descriptions scientifiques et factuelles d’un souffle épique qui efface la frontière commodément tracée entre science et fiction. 

Pierre Bordage, auteur de science-fiction, s’intéresse à tous les genres du domaine. Spécialiste du « space opera » (Les Guerriers du silence, Abzalon, Griots célestes), il ne néglige ni le « postapocalyptique » (Le Feu de Dieu), ni la « fantasy historique » (L’Enjomineur), l’anticipation (Wang), l’uchronie (cycle de Ceux qui sauront) ou la « fantaisie » (Les Fables de l’Humpur).
Jean-Paul Demoule, archéologue, professeur de protohistoire européenne à l’université Paris-I et membre de l’Institut universitaire de France, a présidé l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont On a retrouvé l’histoire de France.
Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA dans le domaine de la topologie cosmique, s’est fait une spécialité de vulgariser la science à partir d’ouvrages de fiction (La Science-Fiction sous les feux de la science, D’où viennent les pouvoirs de Superman ?). Il tient la rubrique « Scientifiction » dans la revueBifrost.
Jean-Sébastien Steyer, paléontologue au CNRS rattaché au Muséum national d’histoire naturelle, signe des rubriques liant la science et l’imaginaire dans les revues Pour la science et Espèces. Il est l’auteur de La Terre avant les dinosaures. 

Mon avis ? Assez sympa, quand les scientifiques essaient de faire de l'humour ça peut être marrant. Cela dit, même si c'est vulgarisé certains points scientifiques sont assez complexes, surtout dans la 1re partie. La 2e partie est sympa, avec des bons jeux de mot et assez fluide à lire. La 3e partie est la moins intéressante selon moi, moins inventive et beaucoup trop centré sur l'histoire de notre planète, un développement plus poussé de la civilisation de la nouvelle planète serait plus intéressant. La 4e, forcément pour la fan de SF que je suis, ma préférée. 

Très bon livre qui cela dit aurait eu du mérite à être moins centré sur la Terre, ils auraient pu aller plus loin, ça aurait été plus sympa selon moi de vraiment créer un nouveau monde sans y mêler la Terre. Ça reste quand même une belle lecture.

 

Posté par La Berlinoise à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 novembre 2014

Nouvelle expérience allemande : le chômage

arbeitsamt_ummelden

Je ne rentrerai pas ici dans les détails du pourquoi du comment, mais depuis quelques semaines je découvre les joies du chômage à l'allemande.

Déjà, au lieu de pouvoir aller au bureau de l'agence pour l'emploi à 15 minutes à pied de chez moi, faut que je me tape plus d'une demi-heure de transport pour aller au cœur d'un coin touristique, parce que comme j'ai des diplomes universitaires, je peux pas aller n'importe où.

Forcément, avec mes début de free-lance, ça complique les choses, vu que je gagne pas assez pour en vivre pour l'instant, du coup je cherche quand même un boulot, même un mi-temps irait. Sauf que dans ma branche, y'a pas de beaucoup d'ouvertures, surtout juste avant Noel. Bien sûr je cherche ailleurs aussi, enfin ailleurs niveau métier, j'veux pas partir de Berlin, mais autant pour les postes de traduction j'ai un taux de réponse à 100 %, après y'a encore les tests à faire, ça c'est une autre histoire vu que ce n'est pas forcément dans mes spécialités, mais bon, avant de traduire des jeux vidéo pour la première fois y'a 4 ans, je ne l'avais jamais fait. Je ne toucherai pas au médical, juridique, financier et très technique, mais après, je peux tenter de nouveaux domaines. D'ailleurs j'ai bientôt un entretien téléphonique.

Bref, mon problème est donc de postuler hors de ma branche, ce n'est pas si évident que ça, comment rendre mon CV intéressant ? Et comment montrer ma motivation sans dire que ben j'ai juste besoin de bosser... :-D Heureusement, une amie travaillant dans les RH m'a donné un coup de main.

Ensuite, le problème de la candidature à l'allemande, j'attends depuis un certain temps mon RDV avec ma conseillère de l'équivalent du Pôle Emploi qui pourrait peut-être m'aiguiller...

 

Autant dire qu'en ce moment mon humeur est très très changeante, je suis coincée à la maison, pas grand chose à faire, quelques projets en free lance heureusement pour m'occuper l'esprit parce que bon, c'est pas une situation idéale non plus. Je me pose 15000 questions, bref, pas tous les jours la joie.

Enfin j'espère que tout va vite s'arranger.

 

 

Posté par La Berlinoise à 12:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 novembre 2014

Guide d'un astronaute pour la vie sur terre, Chris Hadfield

IMG_2278

Il y a quelques temps, une amie m'a conseillé le livre de Chris Hadfield, un astronaute canadien.

Résumé trouvé en ligne :

« Sur papier, mon parcours professionnel paraît réglé d'avance : ingénieur, pilote de chasse, pilote d'essai, astronaute. Une trajectoire type, droite comme une flèche, pour un professionnel du domaine. Mais cela ne s'est pas tout à fait déroulé ainsi. Ma route a été déviée par des virages en épingle et des impasses. Je n'étais pas destiné à devenir astronaute. J'ai dû me transformer pour y parvenir. »

Chris Hadfield a capté l'attention du monde entier en 2013 en devenant le premier commandant canadien de la Station spatiale internationale. Mais comment son parcours incroyable a-t-il commencé ?

À une époque où il n'y avait pas d'astronautes canadiens, Chris Hadfield, âgé de neuf ans, a décidé d'en devenir un. Atteindre son objectif exigera de la concentration, de grandes aptitudes naturelles et un engagement hors du commun. Chris Hadfield nous entraîne dans sa réflexion sur l'être humain, l'éducation, la curiosité de la vie, l'amitié et la famille. À la fois humoristique et inspirant, humble et touchant, son récit dévoile des anecdotes inédites de sa vie et révèle comment faire de l'impossible une réalité.

Je l'ai lu en anglais, il est très bien écrit, se lit facilement, le jargon spatial bien expliqué. Son histoire est passionnante, il partage sa vision sur la vie, vision inspirée par sa carrière. Et je dois dire que certains passages font réfléchir, une autre façon de voir les choses. De plus, l'exploration spatiale est un sujet passionnant, je rêverais d'aller là-haut mais tant qu'il n'y aura pas de moyens plus simples et moins contraignants pour y aller, ce ne sera pas pour moi avec mon corps en kit. ^^ Enfin bref, on en apprend pas mal sur la préparation des missions et sur la vie dans la station spatiale internationale. A priori il a tourné pas mal de vidéos, faudra que je regarde tout ça à l'occasion.

 

Posté par La Berlinoise à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2014

Hunger Games : La Révolte - Partie 1

hunger-games-3-mockingjay-trailer-breakdown-in-feels-5a863441-8899-4c68-a9f6-9586fd6a0aaa

Je suis récemment allée voir le tant attendu 3e volet de la saga Hunger Games. J'ai dévoré les livres à plusieurs reprises et je trouve que les films en font un bon résumé.

Synopsis : Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir.

On plonge avec Katniss dans l'univers du District 13 et dans la rébellion, non sans émotions. Encore une fois j'ai été emportée par le film, des personnages touchants, on est vite plongé dans l'ambiance, bref moi j'ai adoré ! Vivement la suite, même si je la connais. D'ailleurs en début d'année, en relisant le 3e volume, je me suis arrêtée dans ma lecture et me suis écriée intérieurement : « Je suis sûre qu'ils vont couper là ! » Et j'avais raison, je n'en dirais pas plus pour ceux qui n'ont pas encore vu le film ou lu les livres, c'était d'ailleurs le choix le plus logique et dramatique.

Posté par La Berlinoise à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2014

4 ans !

7590609020_313eb78f7a_z

Il y a 4 ans, je suis arrivée à Berlin pour ce qui devait être une aventure de 6 mois et c'est devenu le début d'un nouveau chapitre de ma vie, un véritable tournant. Tout n'a pas toujours été facile, surtout au début, mais je suis convaincue maintenant que c'était une des meilleures décisions que j'ai prises dans ma vie. J'ai eu du mal à apprivoiser cette ville, mais maintenant je ne m'imagine pas partir. Je suis contente d'avoir vécu tout ce que j'ai vécu, d'avoir rencontré tous ceux que j'ai rencontrés, je me sens bien à Berlin, j'ai vraiment l'impression d'avoir trouvé ma place. J'espère qu'il y aura encore plein d'autres années avec plein d'autres aventures et de rencontres, j'ai encore tellement de choses aussi à découvrir... Et qui sait, peut-être que dans 4 ans je prendrai la double nationalité ! ;-)

Posté par La Berlinoise à 23:04 - Commentaires [8] - Permalien [#]



17 novembre 2014

La transcréation, c'est quoi ?

Transcreation

Professionnellement, je propose des services de transcréation, c'est une discipline assez récente et on me demande souvent ce que c'est. En gros, c'est de la traduction créative. On traduit plus le sens, un message général que le texte, c'est un peu prendre un texte écrit dans une langue A et le réécrire dans une langue B en l'adaptant selon le public ciblé et les exigences du client. Ça se fait beaucoup dans le marketing et la pub, également dans le milieu du jeu vidéo, c'est là que j'ai d'ailleurs pu le plus développer mes compétences en traduction créative. 

Par exemple, traduire les blagues, ça ne se traduit pas bien sûr mot à mot, j'aime beaucoup ça, c'est un vrai challenge, surtout quand il y a des jeux de mots, il faut repenser tout le texte autour et adapter l'humour à la culture ciblée. C'est une tâche stimulante qui demande beaucoup de travail, et souvent, une fois la transcréation terminée, je suis assez fière de moi. Ça m'arrive même de rire seule devant mon pc tellement j'suis drôle. :p

Pourquoi transcréation ? C'est la contraction de translation et creation en anglais, francisé. C'est quand même marrant qu'un terme de traduction soit mal traduit, pour transcreation j'aurais opté pour créaduction plutôt. 

Posté par La Berlinoise à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2014

Rosengarten am Engelbecken

IMG_2239

Le week-end dernier, en se promenant le long de la frontière de ballons, avec une amie, on a été prises par la faim et le froid, on s'est arrêtées au niveau d'Engelbecken, à Kreuzberg/Mitte près de U Heinrich-Heine-Straße et nous avons trouvé refuge au Rosengarten am Engelbecken, un petit resto très sympa.

L'accueil est très chaleureux, le serveur super sympa. La carte est accès cuisine allemande et le choix fut dur, j'ai hésité longuement entre Käsespätle et burger. Au final, j'ai opté pour le cheeseburger avec bacon accompagné de patates au romarin. Viande juteuse, pain légèrement toasté, bacon et fromage très bons et les pommes de terre aussi, plat assez copieux. M. était ravie de sa Thüringer (saucisse à griller) et purée, des plats parfaits quand le froid revient. Les prix sont plus que raisonnables, le cadre très sympa. Une belle adresse !

 

 

 

IMG_2237 IMG_2238

Posté par La Berlinoise à 12:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 novembre 2014

25 Jahre Mauerfall

IMG_2263

Ce week-end avaient lieu les festivités pour le 25e anniversaire de la Chute du Mur. Dès jeudi les poteaux portant les ballons ont commencé à fleurir le long de l'ancienne frontière, l'allumage a eu lieu vendredi.

Samedi soir, je me suis faufillée dans le tram M10, plein à craquer, après en avoir laissé passer un ou deux encore plus remplis, pour me rendre à l'East Side Gallery, forcément, beaucoup beaucoup beaucoup de monde, je ne suis pas très fan de la foule du coup j'ai évité Branderburger Tor, c'était là où il y avait le plus d'animations mais rien que voir à la TV la masse de foule...

Donc samedi, on s'est baladées le long de la Lichtgrenze, suivant les ballons illuminés, jusqu'à Engelbecken près de Heinrich-Heine-Straße. Là on s'est réfugiée en intérieur pour un bon dîner et se rechauffer.

Dimanche, direction Mauer Park, le trajet en tram encore une aventure, entre les travaux sur Warshauer Straße et toute la ville (voir toute l'Allemagne) voulant se rendre au même endroit. On a réussi à trouver un endroit où s'asseoir près d'un très bon musicien, bonne ambiance en attendant l'envolée des ballons. Puis un mini feu d'artifice, on s'attend donc ce à que ça commence, mais non... Puis on voit le 1er ballon dans le ciel, un à un les boules blanches s'élèvent dans le ciel noir, très beau moment,...

On n'est pas restées longtemps sur place ensuite, il y avait des concerts à la Porte de Brandebourg, mais comme dit, n'aimant pas trop la foule, je me suis abstenue. 

>>PHOTOS<<

 

Posté par La Berlinoise à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2014

Comment osent-ils ?

Ça fait quelque temps que je cherche un nouveau maillot des Eisbären sur Ebay. Celui que j'ai n'a que 4 étoiles (contre 7 sur ceux depuis la saison dernière) et Madds Christensen, dont je porte le numéro, nous a quittés, haute trahison de partir pour Munich ^^. J'aimerais bien un beau rouge à 7 étoiles de Niederberger, Rankel, Vehanen, Tallackson, Baxman ou C. Braun,... Mais bon, le prix neuf est hors budget. Du coup, je guette sur Ebay, et peu après avoir perdu une enchère je reçois un mail avec des suggestions. Et là c'est le drame :

10675754_10205520425276808_2187816466706552437_n

Bon, les maillots suisses et tchèques, ça passe. Mais Cologne, et pire encore HAMBOURG ?! Non, mais ça va pas ?! :D Bon, à la limite, Cologne, j'aime bien les Kölner Haie, la saison 2012/13 s'était pour moi parfaitement achevée, Berlin champion et Cologne vice-champion. C'est une équipe que je soutiens volontiers quand ils ne jouent pas contre les Eisbären... Mais les Freezers, ah non, l'ennemi n°1 de Berlin est Mannheim, Hambourg est n°2... C'est comme proposer à un supporter du XV de France un maillot du XV de la Rose, ou un maillot du PSG à un marseillais... C'est une insulte ! Non, mais franchement, comment osent-ils ? :p

Posté par La Berlinoise à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2014

Cheese Berlin 2014

IMG_2187

Comme tous les ans début novembre, la Markthalle Neun de Kreuzberg se transforme en temple du fromage pour Cheese Berlin. J'y suis allée aujourd'hui entre midi et ce fut un paradis pour mes papilles mais un cauchemar pour mon porte-monnaie... ^^

L'entrée coûte 2€ et vous êtes accueilli par une bonne odeur de fromage, au moment où je rentre, je tourne à peine la tête et là : le stand de raclette de Sweet dreams are made of cheese, ça faisait longtemps que je voulais essayer leurs assiettes de raclette, j'ai goûté l'Alpen (alpine) avec patates et grison, huuuum, un délice. Ensuite, arrêt obligatoire au stand de fromages et jambons autrichiens, ils ont un étal permanent et j'y passe à presque chaque visite du marché. Je déambule dans les allées qui commencent à grossir de monde, goûte certains fromages gratuitement, et comme les commerçants sont super sympa et ont du bon fromage, mon sac de courses se remplit ! Du pecorino, du fromage d'alpage de France et d'Allemagne, même du fromage suédois, j'ai goûté au Wrångebäck, lait de vache, pâte dure, 14 mois d'affinage, super bon, hop en caisse ! :D 

Bavage devant une pyramide de reblochon, fromager français de passage, M. Reblochon était ravi d'avoir un client parlant français et son fromage était bon, alors hop, emballé c'est pesé. La Käserie était aussi de la partie et proposait une succulente tartiflette, c'est tout ce que j'ai pris chez eux, pour du fromage à la coupe je préfère aller tranquille au magasin.

IMG_2184

J'ai également découvert qu'il y a une route du lait et du fromage en Brandebourg (ouais comme la route du vin en Alsace), va falloir que j'étudie ça, à voir s'il y a des endroits proches de gares... Et pour accompagner la tonne de fromage un peu de pain au maïs chez Sironi, le boulanger milanais du marché et des patates bio locales sur un des stands permanents.

L'ouverture était à 11h, je suis arrivée un peu avant midi et c'était déjà bondé, en partant peu après 13h, on commençait à se sentir à l'endroit. En tout cas, un beau marché, de belles découvertes, vivement l'édition 2015 !

 

 

 

 

IMG_2183 IMG_2185

IMG_2186 IMG_2188

IMG_2189 IMG_2190

IMG_2191 IMG_2192

IMG_2193 IMG_2194

 

IMG_2195 IMG_2196

IMG_2197

Posté par La Berlinoise à 16:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]



  1  2  3  4  5    Fin »